Bobby le marin au crochet, ou comment booster sa créativité.

S’il y a une chose que j’apprécie particulièrement dans mon activité de créatrice, c’est la possibilité de challenger ma créativité régulièrement, de sortir de ma zone de confort… Et « Bobby le marin », comme l’a surnommé ma fille, en est un sympathique exemple.

Il y a quelques jours, je décidais de « m’attaquer » au rangement-tri de mes en-cours crochet et de mon stock de pelotes. Quelle ne fut pas ma surprise de retrouver plein de bouts, morceaux et autres « machins » non vraiment identifiés, dont j’avais complètement oublié le pourquoi !

Parmi tous ces petits rebuts, que je garde au cas où, il y avait ceux-ci :

Ma petite sélection s’est faite un peu au hasard, ce sont certainement les couleurs et les textures qui m’ont influencée.

Bref… Toujours dans mon idée de faire un vrai rangement-tri utile, j’ai décidé de créer un personnage fait de ces petits bouts. La tête avec les yeux étant déjà toute prête, les seules contraintes que je me suis imposées étaient :

  • de tout utiliser
  • de ne rien crocheter de plus
  • de ne quasiment rien ajouter

J’adore ce type de « brainstorming », pas vous ? Ce moment où il faut réfléchir vite et agir avec peu de moyens ; idéal pour booster sa créativité !

Et donc, en quelques secondes, et après quelques poses d’épingles, voici l’ébauche de personnage qui m’est apparue :

Non, ce n’était pas un futur Frankenstein ! 😉

La forme ronde et bleue sombre m’a fait penser à un béret. J’avais déjà la tête et les 2 morceaux blancs pouvaient faire office de bras… La grosse boule grise (avec une petite boule accrochée) pouvait me servir de corps + une jambe. L’autre petit bout gris, de 2ème jambe. La demie-sphère grise allait me servir de col roulé remontant ; la petite boule bleu-clair, de gros pompon ; et la bande rose, de grosse écharpe.

Il ne m’en fallait pas beaucoup plus pour y voir un petit marin tout rondouillet, bien emmitoufflé dans sa combinaison en moumoute fourrée pour pouvoir affronter la brise marine.

Le voici, après un assemblage en bonne et dûe forme :

Vous noterez le tatouage sur le bras gauche (la petite touche en plus),

en vrai marin digne de ce nom !

Et avec son écharpe avant de prendre la mer :

Il ne restait plus qu’à lui trouver un nom. Je pensais à « Bob the sailor »,

mais ma fille trouvait « Bobby » plus sympathique.

Voilà, vous connaissez tout de l’histoire de « Bobby le marin » né de petits bouts de rien, sur un coin de table, en quelques points d’assemblage !

Qui l’aurait deviné en ouvrant mes sacs ? Pas moi, et pourtant… Alors vous aussi, n’hésitez pas !

Que ce soit parce que vous cherchez l’inspiration, qui est partie faire un tour et se fait attendre ; ou bien que vous soyez en train de faire du tri, faites d’une pierre deux coups et lancez-vous ce petit défi : composer à partir de presque rien, ou de plein de petits bouts, en ajoutant une contrainte de temps court.

Que ce soit en crochet, au tricot, ou dans tout autre domaine, vous serez sûrement très heureusement surpris du résultat !

Allez, c’est parti, en route pour l’aventure !

« Bobby » vous montre le chemin !

Et vous, racontez-moi, quels sont vos petits trucs pour booster votre créativité ?

^_^