DIY Bonnet « Beanie » au crochet

Il y a quelques temps, j’ai été contactée par la marque « Wool and the Gang » qui me proposait de découvrir quelques-unes de ses laines.

Et il y a quelques jours, j’ai eu le plaisir de recevoir, dans ma boîte aux lettres, un sympathique colis contenant 2 types de pelotes :

la « Crazy Sexy Wool » 100% laine, dans le coloris « brume violette » (presque bleu-gris très pâle) et la « Heal the Wool » en 100% laine recyclée, en coloris ivoire.

Cela faisait un moment que j’avais envie de crocheter un bonnet avec un gros pompon, ces superbes pelotes arrivaient donc à point nommé !

Très moelleuses et d’une belle texture, j’ai mis du temps à faire mon choix. Finalement, je me suis dit que la « brume violette » s’accorderait parfaitement au ciel d’hiver que nous avons en ce moment : petite touche bleutée délicate les jours de grisaille, et lumineuse les jours de grand bleu (qu’on compte sur les doigts d’une main ces derniers temps).

Pour le bonnet lui-même, je me suis inspirée du tutoriel que Stéphanie propose sur son blog All About Ami. J’adore le rendu du point qu’elle utilise et le travail monte très vite.

Pour son ouvrage, Stéphanie utilise un crochet n°9. Wool & The Gang recommande l’utilisation d’un crochet n°8 à 12 pour la « Crazy Sexy Wool ». Quant à moi, j’ai préféré utiliser un crochet n°15. Je trouve que les mailles sont plus aérées comme cela et le bonnet plus souple à utiliser.

Si vous choisissez de réaliser vous aussi ce « beanie », n’hésitez pas à adapter la taille du crochet à votre fil et le nombre de mailles à votre tour de tête !

Voici le bonnet sans sa bordure :

Et avec :

Certains d’entre vous l’auront sûrement remarqué, ma bordure est différente de celle de Stéphanie qui, elle, l’a faite en mailles coulées crochetées dans le brin arrière des mailles, tandis que je l’ai faite en mailles serrées crochetées dans le brin arrière. Faites plusieurs essais pour voir ce qui vous plaît le plus !

Voilà, je n’ai plus qu’ à trouver une idée pour utiliser cette jolie pelote ivoire… Une idée de votre côté ?

Et en prime, après réalisation de mon bonnet, il me reste un peu plus du tiers de ma pelote :

Peut-être vais-je choisir de combiner les deux dans une même réalisation, qu’en pensez-vous ?

Je tiens à remercier Clara pour sa gentillesse et  « Wool and the Gang » pour cette jolie découverte ! Thank you so much Clara !

Cet article a été rédigé en toute liberté et sans obligation aucune de ma part à l’égard de « Wool and The Gang » 🙂

^_^

 

Une plante verte au bout de mon crochet : le KOKEDAMA et son tutoriel

Aujourd’hui, c’est un tutoriel aux accents de verdure que je vous propose : le KOKEDAMA au crochet !

L’idée m’est venue alors que je passais mon stock de laines en revue et que je venais de passer quelques heures à patauger les pieds dans l’eau, dans notre buanderie… Je vous passe les détails… J’avais besoin de me changer les idées et de penser à autre chose. Pour ça, rien de tel qu’imaginer un nouveau design !

Je suis tombée sur ce fil à bouclettes, de la marque Pingouin (Pingo Nounours), que j’avais presque oublié au fond de ma petite armoire, et allez savoir pourquoi, il m’a fait penser à de la mousse – mon expérience aquatique était toute fraîche – et l’idée de réaliser un « Kokedama » a suivi.

Pour ceux d’entre vous qui se poseraient la question, « Kokedama » signifie « boule de mousse » en japonais.

Contente du résultat, j’avais envie de partager avec vous cette petite nouveauté ; d’autant plus envie, qu’à l’heure où je vous écris, nous sommes rassurés sur les causes de cette étendue d’eau dans notre sous-sol…

Ce kokedama est vraiment simple à réaliser, pour peu que vous ayez un peu l’habitude de crocheter. En effet, lorsqu’on crochète le fil « Pingo Nounours », les mailles ne sont pas très visibles (surtout les 1ers tours) et ça aide beaucoup de les « sentir » avec les doigts. Mais c’est une question de pratique et d’habitude, alors le mieux est de se lancer tout de suite ! D’ailleurs, vous pouvez aussi réaliser la boule avec un fil qui vous convient mieux.

Matériel :

Vous aurez besoin de (photo #1) :

Fil Pingo Nounours (ou autre) + fil coton vert (pour crochet n°4) + ficelle

1 crochet n°8 et 1 crochet n°4

Ciseaux et aiguille à laine

Polyester de rembourrage

des tiges métalliques de fleuriste (optionnel)

Réalisation de la boule de mousse au crochet

La boule se crochète en rond, avec le crochet n° 8 (Photo #2)

R1 : 6 mailles serrées (ms) dans l’anneau magique (6 ms)

R2 : *1 augmentation (aug)* x 6 (12 ms)

R3 : *1 ms, 1 aug* x 6 (18 ms)

R4 à 6 : 18 ms (18 ms)

Commencez à remplir la boule de ouate

R7 : *1 ms, 1 diminution (dim)* x 6 (12 ms)

Terminez le rembourrage

R8 : *1 dim* x 6 (6 ms)

Arrêtez le fil, faufilez-le entre les mailles et serrez pour fermer l’ouverture.

Rentrez et dissimulez le fil.

Réalisation du feuillage au crochet

avec le crochet n°4 (Photos 3 & 4)

Grandes feuilles (x3) :

Réalisez une chaînette (ch) de 19 mailles linéaires (ml),

puis à partir de la 2ème m en partant du crochet : 3 ms + 3 demie-brides (db) +  6 brides (B) + 3 db + 2 ms + 1 maille coulée (mc),

puis faites 2 ml et retournez votre ouvrage,

faites 1 mc dans la 2ème m à partir du crochet (1ère ms que vous venez de faire),

puis dans la chain : 1 mc + 2 ms + 3 db + 6 B + 3 db + 3 ms + 1 mc

Terminez par 1 mc dans la db du début.

Arrêtez et coupez le fil en laissant suffisamment de longueur pour l’assemblage.

Feuilles moyennes (x3) :

Réalisez une ch de 14 ml,

puis à partir de la 3ème m en partant du crochet : 2 db +  5 B + 2 db + 2 ms + 1 mc,

puis faites 2 ml et retournez votre ouvrage,

faites 1 mc dans la 2ème m à partir du crochet,

puis dans la chain : 1 mc + 2 ms + 2 db + 5 B + 2 db

Arrêtez……………

Petites feuilles (x2) :

Réalisez une chaînette de 7 ml,

puis à partir de la 3ème m en partant du crochet : 1 db +  2 B + 1 db + 1 mc,

puis faites 2 ml et retournez votre ouvrage,

faites 1 mc dans la 2ème m à partir du crochet,

puis dans la ch : 1 mc + 1 db + 2 B + 1 db + 1 mc

Arrêtez……………

Assemblage

Commencez par assembler les 2 petites feuilles par quelques points de couture,

puis les 3 moyennes et les plus grandes.

Si vous souhaitez donner plus de tenue à vos feuilles, c’est le moment de sortir vos tiges de fleuriste,

pour les insérer dans les 3 grandes feuilles comme ci-dessous #1 et #2.

Coupez-les en laissant un peu de longueur, pour pouvoir replier la tige sur -même #3.

Cousez vos feuilles à votre boule de mousse

et mettez les feuilles en forme.

On passe ensuite à la dernière étape, celle du ficelage #1,

enroulez la ficelle autour de la boule comme vous le souhaitez #2.

Coupez 3 longs brins de ficelles pour les attacher à votre boule,

réunissez-les par un noeud,

suspendez le tout :

Voilà votre Kokedama terminé !

Il ne reste qu’à vous préparer un thé, vous installez tranquillement dans votre meilleur fauteuil et admirer… Effet bluffant garanti. Et celui-ci n’a même pas besoin d’eau ! Oups…

Si vous réalisez ce Kokedama, n’hésitez pas à taguer vos photos sur instagram avec #happycrochettoyou ou à m’envoyer des photos ; j’adore voir vos réalisations !

HAPPY CROCHET !

^_^