Tricot ¤ Châle Waiting for Rain printanier

Tricot ¤ Châle Waiting for Rain printanier

t66-waiting-for-rain-3-150x150-1

Edit du 8 Juin 2017 :

J’ai écrit et publié une première fois cet article à la fin du mois de Mai, mais vous avez pu voir passer qu’un petit problème technique avait enlevé la fin. Je n’ai pas réécrit le début mais seulement la partie manquante icon_smile-112

***

Nous arrivons déjà fin Mai, mois au cours duquel il a fait un temps à tricoter auprès du feu, mais aussi un temps à sortir les maillots de bain. Aujourd’hui, je suis en vacances dans le sud de la France, au soleil, avec Monsieur – comme vous pouvez le constater dans mon fil Instagram – mais je prends un peu de temps pour venir vous parler icon_smile-112 Malgré la chaleur que nous avons depuis Jeudi dernier, comme tout tricoteur qui se respecte, j’ai emporté quelques ouvrages avec moi – évidemment.

Le projet que je vais vous présenter dans cet article n’est pas hyper récent : il s’agit d’un tricot que j’ai commencé en Février pour le terminer début Avril, et qui porte le joli nom – pas du tout raccord avec mon séjour – de Waiting for Rain. Ce modèle de Sylvia McFadden est payant sur Ravelry : il s’agit d’un grand châle en point mousse avec 4 insertions de dentelle, sans bordure. Le modèle se tricote en 4.0 mm (laine type fingering / 4 ply) et requiert moins de 730m, soit environ 2 écheveaux de 100g/365m.

J’ai choisi de tricoter ce châle pour 2 KAL :

J’ai choisi une jolie laine verte nuancée, pas du tout dans mes couleurs mais le châle est pour ma grand-mère icon_smile-112 Il s’agit de la (Vi)laines, base Malouines et soie fingering, coloris « Sauter dans les Fougères », dont j’ai acheté 2 écheveaux à Sylviane, lors d’un destash.

Le modèle est très simple à suivre et la dentelle facile à suivre si vous n’en êtes pas à votre coup d’essai ; les explications sont sous forme de diagramme et écrites (perso, j’ai suivi le diagramme, contrairement à mes anciennes habitudes !). Les explications sont en anglais uniquement il me semble, mais même si vous n’êtes pas à l’aise avec la langue de Shakespeare, vous devriez vous en sortir avec les copains/copines tricot, et/ou un dictionnaire tricot FR/EN icon_smile-112

Arrivée à la fin de mon grand châle, il me restait environ 60g de mon 2e écheveau : en effet, les Malouines&Soie font bien 100g, mais pour 400m de fil, donc j’avais plus de métrage au départ que ce qui était préconisé icon_smile-112 J’ai donc décidé de rallonger mon projet pour utiliser ma laine au maximum, en lui rajoutant une bordure.

J’ai commencé par allonger la dernière partie en point mousse d’une dizaine de rangs, puis j’ai ajouté une bordure « feuilles » (motif sur 6 mailles et 14 rangs) issue du livre « Le tricot en 300 points » (p.128 / Marabout) que j’ai dans ma bibliothèque depuis quelques années. La bordure est rattachée au châle par un ssk (dernière maille du motif + maille du châle).

Alors, j’avoue que j’ai serré les fesses en arrivant au bout de la bordure : j’ai fini mon châle vraiment in extremis, j’ai même dû biaiser sur la fin en « rabotant » un peu sur les derniers rangs ! Heureusement, ça ne se voit pas du tout sur l’objet fini. En fait, c’est de ma faute car le patron préconisait 2 écheveaux de 365m ; mes (Vi)laines font 400m donc j’avais plus de reste que si j’avais utilisé le métrage conseillé… J’ai pesé au fur et à mesure pourtant, mais comme j’ai un poil tâtonné pour l’ajout de ma bordure, je me suis faite avoir :/ J’aurais dû moins allonger la partie en point mousse, mais bon, avec des si… vous connaissez la suite icon_wink-113 Le principal est que mon châle ne souffre pas de ce petit kwak qui n’est dû qu’à mon changement et non au modèle. En plus, je peux annoncer fièrement que, pour une fois, j’ai utilisé ma laine à 100% sur un tricot icon_biggrin-73

L’émotion passée, mon Waiting for Rain ne déroge pas au sort de tous ses semblables à dentelle : un bon bain (j’utilise de la lessive sans rinçage Soak) et un blocage en règle icon_smile-112

Si vous êtes intrigué(e) par mon matériel, j’ai eu un kit de blocage (câbles longs et courts, et épingles en T) pour un anniversaire (c’est celui de chez l’Echappée Laine), et côté tapis, j’utilise mes tapis en mousse provenant d’une célèbre marque de sport grand public icon_biggrin-73 (qui commence par un D si vous ne voyez vraiment pas icon_razz-64 ).

Côté « technique », je commence toujours par tendre le haut du châle en partant du milieu (le côté qui touche le cou, où les mailles sont montées au départ), puis je mets en forme le reste en épinglant la bordure, toujours à partir du milieu pour avoir quelque chose d’à peu près symétrique et/ou régulier. Pour cette partie, je trouve que les câbles sont vraiment pratiques, je m’en sers très souvent pour mes châles, pour ne pas dire systématiquement icon_wink-113

Dans ce cas en particulier, j’ai choisi de ne pas épingler chaque feuille de la bordure car j’avais un peu la flemme je trouve qu’on les voit suffisamment bien comme ça icon_razz-64 (et puis c’était la limite de mes carrés…!).

Et comme rien n’est plus parlant qu’une photo, je vous laisse avec ce grand Waiting for Rain post blocage icon_smile-112

***

Que pensez-vous du modèle ? vous le connaissiez ?

Avez-vous participé au KAL de Vanessa ?

Participez-vous au KAL de Mélina ?